Les Elfes de Taraya

Team officielle de Rise of Lords
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Collindo Tingilyavä

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SeigneurContenu de la lettre
Collindo Tingilyavä
Elfe de Lune
Elfe de Lune
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1319
Age : 27
Localisation : Dans un trou à orcs, les mains liées dans le dos
Date d'inscription : 05/06/2010

Compétences
Points: 127+
Role Play: 308
Espions:
180/180  (180/180)

MessageSujet: Collindo Tingilyavä   Sam 11 Juin 2011, 21:58

La face du monde a changé bien des fois depuis les temps anciens, peuplés de mages, d'elfes, de korrigans et de biens d'autres créatures étranges. Il est communément admis que notre civilisation a désormais atteint son apogée et beaucoup de mes compatriotes aiment à se bercer de cette illusion, à tel point qu'il est mal vu d'insinuer que nous devrions continuer à étudier les vies de nos ancêtres pour éviter d'en reproduire les erreurs.

Pour ma part, j'appartiens à ce petit groupe d'érudit, méprisé de tous, qui continue à lutter pour éviter que ce passé ne soit perdu. Et c'est dans cet esprit que je consigne sur le papier le début de la vie d'un de ces grands guerriers elfes tels qu'ils en arpentaient jadis le monde. Les documents sont rares et en piteux état et, de ce qu'il advint de lui par la suite, nous ne pouvons que nous perdre en conjecture, mais sa jeunesse fût en elle-même suffisamment marquante pour qu'on s'y intéresse.

Cela sera certainement perçu comme une hérésie de nos jours, mais c'est d'un elfe d'origines modestes dont j'entends faire la chronique. Collindo Tingilyavä, est le fils unique d'une mère fabricante de haubans pour les chantiers navals de l'Ile du Crine et d'un père inconnu, sous le règne d'un tyran local. Ce destin est déjà remarquable en soi car rares étaient les elfes à vivre hors de leur forêt protectrice dont l'emplacement est depuis longtemps perdu. La raison en est encore aujourd'hui fort débattue, l'historien Harold Steadworthy avance l'hypothèse d'un bannissement antérieur de deux générations pour cause de dettes impayées et de manquement à l'honneur.

L'époque n'était pas à la prospérité de sorte que les Criniens ployaient sous les taxes et la tyrannie. Les exécutions sommaires étaient monnaie courante et, comme la totalité de ses concitoyens, il s'était résigné à une vie de misère et de peur. Lorsqu'un seigneur elfe, membre de la Très Glorieuse Faction de Taraya, vint en mission sur son île, Collindo y vit l'opportunité de changer les choses. Les troubles étaient violents à l'époque et sur le point d'atteindre le point de non retour, aussi, lorsque le seigneur Arfronon (du moins est-ce le nom qu'on lui attribue mais l'histoire a prouvé que la sonorité particulière d'un mot se perd vite) et son escorte furent pris dans une embuscade par les troupes du tyran, le feu fût mis aux poudres et la révolte éclata. Sanglante mais rapide, elle vit la fin du Seigneur Orc Frumgril mais également celle de sa mère, sauvagement assassinée par les troupes du tyran, peu avant sa chute.

Car c'est bien de la célèbre Révolte des Huit Jours qu'il s'agit, cette même guerre qui figure dans tous les manuels d'histoires de nos enfants. Cette même guerre dont on a fait du leader, le Grand Ruindond « Poing-Brûlant », un héros de notre civilisation. Mais la version officielle est, comme souvent, tronquée. C'est l'historien de la couronne lord John White qui découvrit la vérité cachée dans d'anciens documents, avant d'être disgracié et emprisonné dans la prison de St Patrick Rock où il mourut. En effet, contester les origines nobles, apparentées à notre propre famille royale, de ce héros dont le vrai nom est Collindo Tingilyava, nous le savons maintenant, est passible de prison à vie, voire de pendaison pour les roturiers.

Mais c'est de la suite de l'histoire, ou du moins du peu qu'on en sait, que je veux traiter. J'ai en effet eu l'indicible chance de découvrir ce récit inconnu dans d'anciennes archives outre-mer.

Une fois la révolte terminée et le nouveau pouvoir en place, le jeune Collindo Tingilyava alors âgé de 20 ans, presque un enfant surtout aux yeux de son peuple à la longévité extraordinaire, implora auprès du Seigneur Arfronon un laisser passer pour se rendre en terres elfiques et plaider la cause de sa famille. L'amnistie lui fût accordée pour les crimes de son aïeul et avec une partie du butin prélevé dans le château de feu le tyran Frumgril, il pût fonder son propre royaume au sein de la forêt des elfes où il prospéra et devint un puissant seigneur.

L'histoire s'arrête là et nous livre plus de questions que de réponses : qu'advint-il de ce royaume ? Eut-il l'occasion de le porter à son apogée parmi les elfes au sein desquels nul doute qu'il devint influent et respecté ? Quels hauts faits accomplit-il alors ? Nous ne pouvons qu'espérer découvrir un jour les réponses à ces questions mais un fait demeure : il fût un grand personnage dont le souvenir rayonnera encore longtemps sur notre civilisation, bien qu'il soit connu sous un pseudonyme; et sa devise restera à jamais gravée dans les mémoires, « Cenë i orco àr së lembaë nà acca tinya ! Je ne crains plus la mort, elle me redoute. » exprimant ainsi sa haine des gobelins qui lui ont pris l'unique famille qui lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

Collindo Tingilyavä

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Elfes de Taraya :: Edhelrim, Le peuple des Elfes :: La Pierre Sacrée-